Zoom métier: Préparateur en pharmacie

Actualités

Nous nous sommes entretenus avec Brigitte BURGO. Elle est préparatrice en pharmacie en intérim au sein de l’agence de Fidérim MARTINIQUE.

  1. Depuis combien de temps exercez-vous ce métier ?

Je suis Brigitte BURGO, j’ai 52 ans. J’exerce le métier de préparatrice en pharmacie depuis maintenant 32 ans.

 

  1. Pourquoi avoir choisi d’exercer ce métier ?

Travailler dans le milieu médical était pour moi une vocation, un rêve de petite fille. J’ai toujours eu l’envie de soigner, d’apporter des soins à mon entourage. Le métier de préparatrice en pharmacie se rapprochait au plus près de mes attentes.

 

  1. À quoi ressemble le quotidien ou la journée type d’un(e) préparateur en pharmacie (H/F) ?

En tant que second du pharmacien, je qualifierais mes journées comme sportives. Au sein de l’officine, nous accueillons les patients, nous délivrons les médicaments prescrits sur ordonnance tout en leur apportant des conseils complémentaires. Nous sommes pour les clients fidèles des confidents, une oreille à qui parler.

Une partie importante de notre travail consiste également à participer à la gestion des stocks (réception des livraisons, rangement, vérification des dates de péremption…)

 

  1. Qu’est ce qui vous passionne dans votre métier ?

J’aime le contact avec l’autre. Je suis épanouie dans ce que je fais au quotidien et je m’y sens bien.

Pour pouvoir accéder à ce métier, il faut aimer la relation humaine. Notre métier permet de contribuer au bien-être, de rassurer et d’apporter des solutions…ce sont mes sources de motivation.

 

  1. Selon vous, que faut-il pour être un bon préparateur en pharmacie ?

Le futur bras droit du pharmacien est titulaire d’un brevet professionnel (BP) de préparateur en pharmacie qu’il a préparé sur 2 années. Il maîtrise sur le bout des doigts l’ensemble des médicaments et sait gérer une officine.

Selon moi, un bon préparateur en pharmacie doit être ordonné. Il doit faire preuve d’empathie, d’humilité. L’exigence de ce métier nécessite de la rigueur, de la méthodologie et de la vigilance, car il est en charge de la santé du client.

  1. Quelles sont les idées reçues autour du métier de préparateur en pharmacie (H/F) ?

Des idées reçues, il y en a. Le métier requiert de la polyvalence, nos tâches ne sont pas assez connues.

Le préparateur est l’adjoint du pharmacien, leurs missions sont complémentaires et travaillent en étroite collaboration au sein de l’officine.

 

  1. Quelles sont les difficultés de votre métier ? 

Il est souvent difficile pour un préparateur d’évoluer au sein de son officine. Et ces dernières années nous faisons face à un manque d’effectifs dû à des difficultés de recrutements. Néanmoins, il est possible de se spécialiser dans certains domaines, c’est le moyen d’être plus performant et d’acquérir des notions plus poussées dans un domaine précis.

 

  1. Comment votre métier a évolué au fil des années ?

Je qualifierai cette évolution de numérique. Nous avons acquis un gain de temps dans la pratique du métier (suivi plus rapide des dossiers, démarches auprès des structures : mutuelle, sécurité sociale, etc.). Les préparations sont devenues quasi inexistantes dans la plupart des officines.

 

  1. Que diriez-vous à une personne qui souhaiterait se lancer comme préparateur en pharmacie (H/F) ?

C’est un très beau métier. Si vous avez l’amour et tout le savoir-être pour exercer le métier de préparateur en pharmacie, allez-y.

 

Vous pouvez retrouver l’ensemble de nos offres d’emploi sur notre site internet dans la rubrique « Offres d’emploi » ou rendez-vous directement en agence. 

Se connecter

S'inscrire

Forgotten Password