Actualités, Conseils

La maladie ne prévient pas, elle peut survenir à n’importe quel moment. Si, avec un contrat de base (CDD ou CDI), le salarié est protégé par un congé maladie, le processus n’est pas le même pour les salariés intérimaires. Explications.

 

Vous venez à peine de commencer votre travail en intérim, et voilà que vous devez vous arrêtez car vous êtes malade. Vous vous demandez sans doute, comment vous allez gérer cette situation ? Pas de panique, il existe des solutions. Voici, la marche à suivre :

 

  1. Prévenez votre agence d’intérim, l’entreprise par laquelle vous êtes employé(e) actuellement ainsi que votre mutuelle, transmettez à chacun d’entre eux un certificat médical. Sachez que si vous avez au moins un mois d’ancienneté chez votre employeur votre salaire vous sera payé à 100 % pendant votre congé et ce, peu importe la durée du contrat.
  2. Le certificat médical doit être remis à l’agence d’intérim dans les 48h. Cependant, certaines agences peuvent réduire ce délai à 24h. Prenez donc bien soin de vérifier ce que stipule exactement le contrat de votre agence d’intérim. Si vous ne respectez pas ces délais, vous ne recevrez pas votre salaire.
  3. Prévenez aussi votre mutuelle dans un délai de 48h. Celle-ci vous paiera une indemnité, si vous n’avez pas droit au salaire garanti (parce-que par exemple, vous n’avez pas encore assez d’ancienneté, ndlr)
  4. Envoyez votre certificat par e-mail, ou si possible, aller le remettre en main propre à votre employeur. Dans le premier cas, vous aurez une preuve que vous lui avez bien envoyé votre certificat, et dans le second cas, la démarche est plus sûre.

 

En outre, sachez que si vous devez prolonger votre arrêt de maladie, les étapes sont exactement les mêmes.

 

Par ailleurs, si vous avez un mois d’ancienneté chez votre employeur, en plus de votre salaire payé entièrement, vous avez droit à d’autres avantages. Comme par exemple, un supplément payé pendant 30 jours, dès le premier jour d’arrêt maladie.

Leave a comment

Votre email ne sera pas publié.